Comment doit-on porter le coquelicot?

Un coquelicot… pour se Souvenir

Tout au long de la période du Souvenir, nous voyons partout autour de nous des coquelicots fièrement portés pour rendre hommage à nos vétérans. Or, La Légion royale canadienne a établi un protocole sur le coquelicot afin de guider les Canadiens quant au port approprié et respectueux du coquelicot. Le fait demeure toutefois, que porter un coquelicot est une expression personnelle du Souvenir, et la façon dont quelqu'un choisit de porter son coquelicot demeure toujours un choix personnel.

Comment doit-on porter le coquelicot?

poppy-1Le coquelicot doit se porter avec respect, du côté gauche sur le cœur. Symbole sacré du Souvenir, le coquelicot ne doit pas être apposé avec une épinglette qui obstrue le coquelicot comme tel. Alors que certains choisissent de sécuriser leur coquelicot avec une épinglette, la plupart des filiales de la Légion fournissent des épinglettes de sûreté, soit avec des extrémités en plastique transparent pouvant être attachées à l'arrière de l’épinglette, ce qui permet de maintenir le coquelicot bien en sécurité sans l’obstruer pour autant.

Quand doit-on porter le coquelicot?

Le coquelicot devrait être porté pendant la période du Souvenir, soit à compter du dernier vendredi d'octobre, et ce, jusqu'au 11 novembre. La Légion encourage aussi le port du coquelicot lors des funérailles de vétérans, et pour tout autre événement commémoratif comme un service commémoratif ou l'anniversaire de la bataille de la crête de Vimy. Il n'est pas inopportun par ailleurs de porter un coquelicot lors d’occasions visant à commémorer des vétérans décédés; cela demeure un choix personnel.

Quand doit-on enlever le coquelicot?

Les coquelicots peuvent être portés pendant toute la période du Souvenir, y compris jusqu’en fin de soirée suivant la Cérémonie du jour du Souvenir. Bien que certains choisissent de retirer leur coquelicot à la fin de la journée du 11 novembre, d’autres choisissent de l’enlever à la fin de la cérémonie et de le placer sur le cénotaphe ou sur une couronne en signe de respect. Cette coutume voire tradition se voit conférée chaque année, à la Cérémonie du jour du Souvenir à Ottawa, un caractère on  ne peut plus poignant, alors que des milliers de coquelicots sont déposés sur la Tombe du soldat inconnu.

Lorsque le coquelicot est enlevé, il faudrait être en mesure de le ranger de manière appropriée ou encore de s’en départir avec tout le respect qu’il commande. De plus, nous invitons quiconque trouve un coquelicot par terre, à le ramasser et à le nettoyer, afin de le préserver ou encore de s’en départir respectueusement.

Bien que les coquelicots demeurent tout à fait gratuits, La Légion royale canadienne accepte volontiers les dons au Fonds du coquelicot, qui soutient directement les vétérans du Canada et leur famille dans le besoin.

Les Canadiens à l'extérieur du pays pourront aussi se le procurer auprès de filiales de La Légion royale canadienne aux États-Unis, au Mexique, en Allemagne et aux Pays-Bas, ou auprès de leur ambassade ou consulat canadiens.

Nous invitons tous les Canadiens et Canadiennes à rendre hommage à nos vétérans et à se rappeler leur souvenir, en arborant fièrement ce symbole du Souvenir et en prenant un moment de réflexion.