Projet de soutien en cas de traumatismes

juil. 23, 2019
La Légion royale canadienne est fière d'annoncer son appui à une initiative nationale qui vient en aide aux vétérans militaires et membres de la GRC qui ont à composer avec les traumatismes liés au stress opérationnel.

La Légion vient en aide au programme s'attaquant au SSPT et aux blessures morales

OTTAWA, le 22 juillet 2019 – La Légion royale canadienne est fière d'annoncer son appui à une initiative nationale qui vient en aide aux vétérans militaires et membres de la GRC qui ont à composer avec les traumatismes liés au stress opérationnel. Appelé « Projet de soutien en cas de traumatismes », ce programme – basé à Perth, en Ontario –est conçu pour ceux qui vivent avec le syndrome de stress post-traumatique, y compris les blessures morales.

« Il s'agit là d'une étonnante initiative dont les résultats sont assez incroyables », de dire Thomas D. Irvine, le président national. « Nous voulons soutenir la participation d'un plus grand nombre de vétérans et de membres de la GRC, ainsi que la recherche pour en savoir davantage sur le fonctionnement du programme et les raisons pour lesquelles il fonctionne, notamment s'il peut aider à prévenir la libération pour raisons médicales des membres en service », explique-t-il.

M. Irvine a récemment présenté au Projet de soutien en cas de traumatismes (PSCT) le tout premier de trois dons de 100 000 $ pour soutenir l'organisme dans la prestation de son programme thérapeutique qui, rappelons-le, porte à la fois sur le SSPT et les blessures morales. Les chefs du programme affirment que les blessures morales sont une nouvelle considération en médecine et en psychiatrie conventionnelles, mais qu'elles ont un rôle important à jouer auprès de ceux et celles qui souffrent de traumatismes liés au stress opérationnel.

« Notre famille du Projet de soutien en cas de traumatismes est très reconnaissante envers la Légion pour ce très généreux appui financier », a tenu à déclarer la Dre Manuela Joannou, directrice du PSCT. « Ces fonds nous permettront d'apporter une aide à un plus grand nombre de militaires, de membres de la GRC et de vétérans qui ont subi des blessures psychologiques dans l'exercice de leurs fonctions. Cet appui permettra aussi à notre réseau d'anciens du PSCT à travers le Canada de continuer à s’améliorer et, si tout va bien, à voir se développer davantage de groupes de soutien par les pairs. »

Le Projet de soutien en cas de traumatismes comprend un suivi et une invitation à se joindre à des groupes locaux de soutien par les pairs, que les participants et bénévoles du programme mettent sur pied et développent de façon continue.

« En moins de trois ans, un petit groupe de professionnels de la santé et de bénévoles en services de soutien aux pairs a transformé une idée en réalité », d’ajouter la Dre Joannou.

Déjà, les témoignages de nombreux participants reflètent à quel point leur vie a changé de façon positive suite au programme. Finalement, les dirigeants du PSCT espèrent que le projet sera perçu comme prestataire d’une thérapie efficace couverte par l'assurance‑maladie, éliminant ainsi le stress supplémentaire des participants, à savoir si leur participation au programme thérapeutique sera financée.

À ce jour, plus de 250 hommes et femmes de partout au pays ont suivi le programme PSCT, et plus de la moitié d’entre eux étaient des militaires ou des vétérans.

Pour de plus amples renseignements sur le Projet de soutien en cas de traumatismes, veuillez visiter : projecttraumasupport.com (en anglais seulement)