17 façons dont le gouvernement canadien peut améliorer son soutien aux vétérans du Canada

mai 7, 2019
L’élection fédérale qui aura lieu en octobre 2019 apporte plusieurs inquiétudes quant à la façon dont le budget affectera directement les vétérans. Ainsi, la Légion royale canadienne continue de militer pour des changements et des améliorations précises pour que les vétérans canadiens et leurs familles puissent avoir une meilleure qualité de vie.

La Légion royale canadienne revendique une amélioration notable de l’appui gouvernemental aux vétérans

Homeless Veteran sits on a park bench with his sleeping bag.

L’élection fédérale qui aura lieu en octobre 2019 apporte plusieurs inquiétudes quant à la façon dont le budget affectera directement les vétérans. Ainsi, la Légion royale canadienne continue de militer pour des changements et des améliorations précises pour que les vétérans canadiens et leurs familles puissent avoir une meilleure qualité de vie.    

Nous avons envoyé des lettres à tous les députés le 29 avril, leur demandant de se pencher sur plusieurs questions cruciales pour les besoins de nos militaires.

Ces questions importantes en sont à divers stades de progrès : en réponse à certaines de ces questions, nous avons n’avons que reçu des paroles, et nous attendons des gestes concrets. Bien que nous soyons reconnaissants de certains progrès réalisés, il est temps d’obtenir des résultats visibles.

Nous présentons ici des mesures que le gouvernement doit prendre afin d’offrir une meilleure qualité de vie à nos vétérans, leurs familles et nos communautés. Tel que l’écrivait le premier ministre dans sa lettre de mandat au ministre des Anciens Combattants, « [les vétérans] ne devraient pas avoir à lutter contre leur propre gouvernement pour obtenir le soutien et l’indemnisation auxquels ils ont droit ».

Questions fondamentales

Les vétérans sans-abris

Le Canada doit développer une stratégie nationale pour le problème d’itinérance chez les anciens combattants, avec comme objectif précis de sortir les vétérans de la rue. Cette stratégie doit repérer des lacunes dans nos connaissances et dans l’administration des services, et doit permettre de travailler de pair avec les autres prestataires de services.

L’accès au PAAC et aux soins de longue durée

La Légion royale canadienne milite pour un accès accru aux avantages du Programme pour l’autonomie des anciens combattants (PAAC) pour les vétérans dont la santé est fragile, ce qui leur permettrait de demeurer chez eux le plus longtemps possible.

Anciens Combattants Canada (ACC) doit promulguer une loi pour que, suivant le décès d’un vétéran, les services offerts par le PAAC soient offerts aux conjoints survivants, selon les besoins.

Nous aimerions que tous les vétérans des Forces armées canadiennes admissibles bénéficient d’un accès privilégié aux lits vacants de soins de longue durée lorsque vivre à la maison n’est plus une option.

La transition

Il faut accorder plus d’attention à la façon dont nous aidons les vétérans à faire la transition vers la vie civile. Nous avons besoin de preuves tangibles que, tel que promis par notre gouvernement, les militaires qui se retrouvent sérieusement invalides à la suite de leur service ne sont pas libérés « pour raisons médicales », et ce, tant et aussi longtemps que leur condition n’est pas stabilisée, que leurs dossiers médicaux n’aient été transférés à Anciens Combattants Canada (ACC), et qu’un gestionnaire de cas d’ACC ne leur ait été assigné. 

Les vétérans et le recensement

Nous préconisons l’inclusion d’une nouvelle question dans le prochain questionnaire abrégé du recensement de 2021, dans le but d’identifier les vétérans de la Force régulière et de la Force de réserve au Canada et, ce faisant, de mieux orienter les politiques et programmes futurs.

L’équipement militaire

Notre personnel militaire se doit de toujours recevoir les ressources modernes et le soutien qu’il a besoin pour s’acquitter de ses fonctions. Nos militaires font parfois face à des délais inacceptables pour l’acquisition et le renouvellement de l’équipement nécessaire. Cette situation met nos troupes en position de désavantage et doit être améliorée.

La recherche et les traitements

Il faut accroître la recherche et le soutien dans les domaines qui ont un impact sur le bien-être général de nos vétérans. Nous demandons des changements sur plusieurs points.

La thérapie à base de cannabinoïde

Bien que le cannabis soit maintenant légalisé, il existe peu ou pas d’études disponibles pour les vétérans ou les professionnels de la santé qui souhaitent avoir recours à ce traitement.

Une étude s’impose, qui inclurait une enquête sur le contrôle et les normes relatives à la thérapie à base de cannabinoïde, et l’efficacité de cette thérapie.

La toxicité de la méfloquine (Lariam)

Nous continuons à nous demander pourquoi la méfloquine est encore utilisée comme antipaludique et revendiquons plus de recherche sur son utilisation et ses séquelles à long terme, surtout en ce qui a trait aux vétérans qui ont reçu ce médicament lorsqu’ils étaient en mission.

Le traumatisme de stress opérationnel  

Il faut approfondir la recherche sur les causes, les répercussions et le traitement des traumatismes liés au stress opérationnel, y compris les traumatismes crâniens dans nos forces armées et leurs familles.

De plus, notre gouvernement doit continuer à travailler afin d’éliminer la stigmatisation liée à la santé mentale dans nos forces armées et en milieu policier.

Les chiens d’assistance

La Légion attend toujours l’établissement de normes reliées aux chiens d’assistance psychiatrique, soit à l’échelle nationale, créées par le gouvernement du Canada, ou au niveau ministériel.

Les animaux d’assistance doivent recevoir un dressage de haut standard. Pour assurer la sécurité du vétéran ainsi que du chien, il faut s’assurer qu’un professionnel de la santé ait recommandé le chien et que le vétéran reçoive la formation et les ressources financières nécessaires.

La promesse du gouvernement en 2018 de créer des normes n’a pas été tenue, ni la promesse subséquente d’une nouvelle version.

Nous continuons de revendiquer l’instauration de ces normes le plus rapidement possible.

La Loi sur le bien-être des vétérans/ la Pension à vie

Bien que nous ayons été encouragés par les améliorations au nouveau programme de la Pension à vie en 2018, nous avons par la suite été déçus par son manque de simplicité pour les utilisateurs qui tentent de comprendre de quelle façon le programme les affectera.

Nous préconisons les changements suivants :

La clarté

Les vétérans ont besoin de plus de détails, en langage simple et clair, afin de comprendre la façon dont ils seront affectés individuellement par le nouveau programme Pension à vie. Avec ces précisions, nos officiers des services à la direction et dans les filiales pourront expliquer les nouveaux règlements aux nombreux vétérans qui nous consultent pour préparer leurs réclamations.

Le soutien à la famille et aux aidants

Il est nécessaire d’offrir un soutien accru à la famille et aux aidants sous forme d’une meilleure rémunération. Nous aimerions voir une panoplie de dédommagements financiers selon les pertes de revenus et le degré d’incapacité du vétéran.

Des fonds sont aussi nécessaires pour les soins de répit. Nous proposons de modifier l’accès aux Centres de ressources pour les familles des militaires afin d’inclure tous les vétérans et leur famille à la fin de leur service, et non seulement les vétérans blessés ou malades.

Les changements à la Loi

Nous réclamons une confirmation que la Loi sur le bien-être des vétérans demeurera un document évolutif, prêt à s’adapter aux changements au fur et à mesure que de nouvelles informations deviennent disponibles, tel que promis au départ.

Anciens Combattants Canada et le ministère de la Défense nationale

Nous demandons aux députés de donner suite le plus tôt possible à ces éléments concernant les lettres de mandats ministériels :

La collaboration

Nous aimerions avoir une preuve tangible de la collaboration entre Anciens Combattants Canada et le ministère de la Défense nationale pour synchroniser leurs programmes, surtout en ce qui touche la transition des vétérans vers la vie civile. Il faut aussi veiller à réduire la complexité en général, améliorer la prestation des services et renforcer le partenariat entre ces deux ministères, tel que le mentionnent les lettres de mandats ministérielles.

Le centre d’excellence

En 2018, c’est avec plaisir que nous avions appris la création d’un premier centre (virtuel) d’excellence en santé mentale pour améliorer la recherche et les meilleures pratiques. Nous aimerions qu’un second centre soit créé sous peu, pour répondre aux besoins les plus pressants.

Les temps d’attente

L’énorme arriéré de traitements de dossiers est bien connu. Il n’est pas suffisant de donner un délai d’attente moyen aux vétérans : il faut absolument revoir le processus pour le simplifier, et ajouter des arbitres.

Le mariage après 60 ans

Nous aimerions éliminer la clause de récupération liée au « mariage après 60 ans » afin que les conjoints survivants de vétérans, mariés après l’âge de 60 ans, reçoivent les prestations de retraite et avantages médicaux qu’ils méritent.

La communication

Nous revendiquons une meilleure communication en général avec les vétérans en ce qui concerne les prestations et services auxquels ils ont droit, et des consignes plus claires pour comprendre comment y accéder.

 

Vous désirez vous impliquer ?

Les vétérans du Canada ont servi, et servent encore, afin de protéger les droits et libertés dont nous jouissons aujourd’hui. Nous leur devons notre engagement à veiller à ce qu’ils reçoivent les avantages dont ils ont besoin et méritent. Aidez-nous à nous assurer que nos vétérans reçoivent le soutien qu’ils méritent de notre gouvernement.

Devenez membre de la Légion

Adhérez pour aider la Légion à continuer ses efforts de plaidoyer !

La Légion est la mieux placée quand vient le temps de parler au nom de son adhésion. Nous comptons plus de 260 000 membres incluant des vétérans, les membres de leur famille, ainsi que ces personnes qui apportent leur soutien à tous ceux qui ont servi.

La Légion est souvent sollicitée par le gouvernement du Canada et d’autres organisations pour présenter son point de vue sur des problèmes, alors que nous sommes la seule organisation de service aux vétérans qui fournit une représentation aux vétérans et à leur famille auprès d’Anciens Combattants Canada et du Tribunal des anciens combattants (révision et appel).

La direction de la Légion et l’élaboration de ses politiques ne relèvent pas d’une seule personne ni d’un groupe privilégié. La Légion compte sur une adhésion bien établie et définie qui façonne ses politiques et établit son orientation de façon démocratique. Devenez membre pour vous impliquer.

Partagez sur les médias sociaux

Suivez la Légion royale canadienne sur Twitter et Facebook et partagez nos messages de revendication. Vous pouvez aussi partager cet article sur votre fil, identiqueter votre député, et utiliser le mot-clic #cdnpoli pour vous joindre à la conversation.

Écrivez une lettre

Vous pouvez aussi écrire une lettre à votre député pour l’informer de votre appui aux énoncés de positions de la Légion mentionnés ci-dessus.

Prochaines étapes

Au cours des prochains mois, nous surveillerons de près la situation afin de déterminer si les représentants élus sont attentifs aux besoins de nos militaires.

Pour plus d’information sur nos efforts de revendication, cliquez sur : https://www.legion.ca/fr/droits-et-interets-des-veterans/nous-travaillons-a-changer-les-choses