Pleins feux sur la santé mentale : Anita Cenerini, Mère nationale de la Croix d’argent, livre ses réflexions

janv. 31, 2019
Le fils d’Anita Cenerini, le soldat Thomas Welch, est décédé le 8 mai 2004, marquant le premier décès par suicide d’un soldat canadien après son retour de mission en Afghanistan. À titre de Mère nationale de la Croix d’argent, Mme Cenerini nous livre ses réflexions au sujet de la santé mentale.

Le fils d’Anita Cenerini, le soldat Thomas Welch, est décédé le 8 mai 2004, marquant le premier décès par suicide d’un soldat canadien après son retour de mission en Afghanistan. À titre de Mère nationale de la Croix d’argent, Mme Cenerini nous livre ses réflexions au sujet de la santé mentale.
 

Silver Cross Mother 2018 Anita Cenerini _web

Alors que la conversation au sujet de la santé mentale s’intensifie cette semaine, j’espère que les Canadiens réfléchiront et parleront de choses importantes : le besoin de lutter contre la stigmatisation et d’aider ceux et celles qui éprouvent des problèmes de santé mentale.

Je crois que l’on doit supprimer le langage si répandu dans notre société et qui suscite la peur et l’exclusion des personnes souffrant d’une maladie mentale. J’espère que les gens parleront d’histoires vécues par de vraies personnes souffrant d’une maladie mentale — les défis auxquels elles font face et qu’elles doivent surmonter chaque jour par rapport à cette maladie et à la stigmatisation associée à la maladie mentale dans notre société.

Parlons, parlons, parlons de la maladie mentale comme si nous parlions d’une maladie physique — parlons de la maladie mentale avec le même espoir de rétablissement grâce au traitement et à la recherche que l’on a pour une maladie physique.

« Vivez pleinement » avec bienveillance et empathie envers l’être cher qui souffre d’une maladie mentale — ce qui entraine de la sollicitude envers les autres autour de vous — parlons des retombées positives lorsque la sollicitude se manifeste dans nos foyers, nos écoles, nos milieux de travail, nos villes, et dans notre pays dans son ensemble.

La conversation sur la maladie mentale, le progrès dans la recherche et le traitement doivent se poursuivre quotidiennement si l’on veut éliminer la stigmatisation associée à la maladie mentale. À tous les niveaux de notre société — enfants et parents, grands-parents, employés et employeurs, professionnels de la santé, enseignants et élèves, dirigeants politiques — nous devons tous prendre part à la conversation pour mettre fin à la stigmatisation.

Nous devons être bienveillants, empathiques et sympathisants envers ceux et celles souffrant d’une maladie mentale – cela pourrait nous toucher nous-mêmes, un proche ou un bon ami.

Aujourd’hui et chaque jour, traitez les autres avec sollicitude.
 

Pour en savoir plus au sujet de la Mère nationale de la Croix d’argent, Anita Cenerini