Plaidoyer pour une aide en santé mentale

Le stress et les circonstances uniques auxquelles font face nos hommes et femmes militaires rendent souvent le retour à la vie civile quelque peu difficile. Certains développent des traumatismes liés au stress opérationnel (TSO), y compris des blessures invisibles telles que le SSPT, la dépression et l'anxiété, l'abus de substances et d'autres conditions qui interfèrent avec leur fonctionnement quotidien. La Légion royale canadienne revendique auprès du gouvernement une amélioration de la recherche, des soins et un accès aux services et aux soutiens pour les TSO.

Principale(s) revendication(s) sur cet enjeu :

  • Le gouvernement doit élaborer une stratégie de prévention du suicide pour le personnel des Forces armées canadiennes et les vétérans.
  • Établir un deuxième centre de soins pour vétérans qui offre des services aux patients hospitalisés et ambulatoires afin de mieux répondre aux besoins uniques des vétérans en matière de santé mentale.
  • Les vétérans, les familles et leur réseau de soutien ont un urgent besoin de cours, de counselling et de formation dans le domaine des maladies mentales.
  • Le gouvernement doit travailler à dissiper les préjugés entourant les problèmes de santé mentale au sein de la communauté militaire et chez les vétérans, et veiller à ce que les politiques et pratiques traitent les maladies mentales comme toute autre lésion corporelle.
  • La recherche s’impose pour mieux comprendre les causes, l’impact et le traitement des blessures de stress opérationnel et des maladies mentales, dans la communauté des vétérans.